Séminaire S&T en interférences 2014 – séance du 13 février

Nous avons le plaisir de vous convier à la seconde séance annuelle du séminaire

S&T en INTERFERENCES

soutenu par l’ESPE de l’académie de Créteil (UPEC), avec le concours
des laboratoires SND, Centre A. Koyré, STEF.

Jeudi 13 février 13h – 16h30

Ecole Normale Supérieure, 29 rue d’Ulm 75005 Paris

salle 235A

Cette séance portera sur le thème « développer sur un mode coopératif les enseignements SHS pour des étudiants en sciences et techniques: perspectives épistémologiques, pédagogiques et institutionnelles »

Elle s’inscrit dans le cadre du projet général « sciences et techniques en interférences », qui est rappelé dans ce billet ou dans la page à-propos du carnet.

Programme : 

13h-16h30 :

  • Camille Roux (UPEC, faculté des sciences) et Alain Bernard (UPEC-ESPE et Centre A. Koyré): exposé introductif à partir d’une version travail de l’article en préparation « Construire au niveau de l’université Paris Est une communauté de pratique centrée sur les enseignements SHS pour des étudiants en sciences et techniques: problématique générale et perspectives pour les formations professionnalisantes. » [texte provisoire1 : 14_02_13_INTRO POUR DISC2]
  • Christian Bonah (Université de Strasbourg, DHVS, SAGE, UMR 7363): discussion du papier présenté en introduction.
  • Roberto Poma (Université Paris Est-Créteil, LIS): « L’enseignement de l’histoire des sciences en filières scientifiques ou les vertus de l’erreur« 
  • Discussion: pistes de collaborations, possibilité de consolider une communauté de pratique sur le périmètre Paris-Est.

Modération: Anne-Sophie Godfroy (SND)

 Les intervenants.

  • Christian Bonah est professeur d’université, historien de la médecine à l’université de Strasbourg (DHVS, SAGE UMR 7363). Il est le co-fondateur du collège des enseignants de SHS en médecine et santé, dont il a présenté les travaux lors de sa conférence plénière « Expériences, comparaisons, mutualisations: l’exemple des enseignants de sciences humaines et sociales en santé » en février 2013: résumé.
  • Roberto Poma est est maître de conférences (HDR), philosophe des sciences à l’UPEC (LIS) et enseigne l’histoire et la philosophie des sciences dans différentes filières de l’UPEC (Lettres, médecine, ISBS, IAE, ESM). Il est co-porteur d’un projet de recherche franco-allemand (ERMED) financé par l’ANR sur “La faillibilité et la culture de l’erreur dans la médecine. Aspects historiques, épistémologiques et éthiques (1500-1650)”. [lien]
  • Alain Bernard, Anne-Sophie Godfroy et Camille Roux sont maîtres de conférences à l’UPEC et font partie du collectif « sciences et techniques en interférences ». Ils ont participé à l’organisation du colloque « Les sciences humaines dans les parcours scientifiques et techniques professionnalisants : quelles finalités et quelles modalités pratiques ? » [X] et A. Bernard y a présenté une première version de l’argument qui sera discuté lors de cette séance: résumé.
  1. version actualisée au 10.2.14 []

Une réflexion au sujet de « Séminaire S&T en interférences 2014 – séance du 13 février »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *