un séminaire de l’université Paris I sur les innovations techniques

Le thème de ce séminaire n’est pas sans rapport à nos préoccupations, et la thématique particulière du module d’épistémologie du master MFTIGS, dont il sera question dans le cadre des recherches de l’axe 2 (argumentaire) et dans une prochaine séance du séminaire.

Bernadette Bensaude Vincent

Innovations techniques, régimes de temporalité et durabilité

Séminaire de Master 2: Socio-anthropologie & Philosophie des Techniques / Parcours Philosophie & Société, Université Paris 1

Lundi 16h-18h Semestre1, salle Halbwacks, Sorbonne esc. C, 1er étage

 Ce séminaire (qui débute le 17 septembre) est ouvert à tous les étudiants de master 2 (Philosophie, Histoire, entre autres) de l’Université Paris 1, ainsi qu’aux étudiants du Master du Centre Alexandre Koyré et d’autres établissements, sur demande.

Quoique galvaudée et hautement problématique, la notion de « développement durable » a au moins le mérite de mettre au cœur de l’actualité la question du temps des techniques, de leur inscription dans l’histoire humaine comme dans l’histoire de la nature.

L’objectif de ce séminaire est d’explorer les régimes de temporalité liés aux innovations techniques et leur inscription dans nos manières d’ordonner l’expérience du temps. Il conjuguera deux perspectives.

D’une part, on posera la question: comment les sociétés techniciennes ont-elles articulé le passé le présent et le futur ? De la vision d’un progrès vers le toujours plus, toujours mieux à la vision d’une catastrophe à venir, on analysera la construction de ces « paysages de temps » en  s’appuyant sur les textes d’auteurs tels que Mumford, Anders, Jonas et Jean-Pierre Dupuy.

D’autre part, on examinera les temporalités propres à quelques objets techniques à partir de quelques études de cas  (plastiques, ordinateurs, produits chimiques, déchets nucléaires, etc). En s’appuyant sur quelques textes (Arendt, Serres, etc) on insistera sur l’hétérogénéité des temps multiples dans lesquels s’inscrivent les objets techniques. L’objectif est de cerner les défis qu’ils posent.

 

Bibliographie indicative

Barbara  Adam (1998) Timesape of Modernity : The Environment and Invisible Hazards, London, Routledge.

Barbara  Adam, C. Groves (2007) Future Matters, Action, Knowledge, Leiden, Brill

Hannah Arendt [1958] La Condition de l’homme moderne, Paris, Folio essais

Hannah Arendt [1972] La Crise de la culture, Paris, Folio essais

Dupuy Jean-Pierre (2003) Pour un catastrophisme éclairé, Paris, Seuil.

Xavier Guchet, (2005) Les sens de l’évolution technique, Paris, édition Léo Scherer

Hård, Mikael, Jamison, Andrew (2005) Hubris and Hybrids: A Cultural History of Technology and Science, New York, Routledge.

François Hartog (2003) Régimes d’historicité. Présentisme et expérience du temps, Paris, Seuil

Lewis Mumford (1973-74) Le Mythe de la machine, (2 vol) Paris Fayard,

Hartmut Rosa (2010) Accélération. Une critique sociale du temps, Paris la découverte

Michel Serres (1990) Le contrat naturel, Paris, François Bourin

Michel Serres (2010) Biogée, Paris, Editions-dialogues.fr

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.